Tropique du cancer
d’Ulrich Lebeuf

bandeaux site

janvier 2016

C’est qu’alors j’étais très près de toi. Plus près peut-être que je ne le serai jamais. Et j’avais peur, terriblement peur, que quelque jour tu ne me reviennes … Et je serai resté en l’air, avec mon idée de toi simplement, sans rien pour la soutenir.
Tu dois être en vie pour moi jusqu’au dernier moment… C’est ta seule façon de continuer à donner corps à l’idée que j’ai de toi. Parce que comprends-tu, tu es devenu si intimement lié à quelque chose de vital en moi, que je ne pense pas pas que je pourrai jamais me débarrasser de toi.
C’est difficile de parler de soi si intimement.
Tropique du cancer,
Henry Miller

Photographies © Ulrich Lebeuf, 2015
Textes inédits Rue du Bac et Tropique du cancer, Alexandre Kauffmann

  • Je suis l’esprit de la division, le tropique du cancer.
Cette ligne invisible qui marque une rupture, avant, après, à 23° et 26 minutes au Nord et 0 degré et minute à l’Ouest, le tour d’un monde.
Basculement, nous sommes après.
On n’aime pas pour toujours, ce n’est pas grave. 
Entre ces deux moments, morceaux de phrase, morceaux de temps, il y a celui ténu et violent de la disparition de l’autre. Comme des images surgissant du passé, les images empruntes aussi à la douceur du souvenir, s’altèrent, s’effacent.
Tropique du cancer, latitude coupante, instant du vide, de l’absence, instant de mort peut-être. On oscille, c’est le trouble.
C’est une histoire, parmi d’autres. Des épisodes de vie se mêlent.
Les images d’Ulrich Lebeuf dialoguent avec les textes d’Alexandre Kauffmann, narration décousue, saccadées, des histoires, nos histoires. C’est un ensemble hétérogène, au centre ce point de friction, de fiction.
On n’aime pas pour toujours.
 
  • Caractéristiques techniques

Livre de photographies
Format 165 x 235 mm
80 pages sur Munken
Tirage limité à 350 exemplaires, numérotés et signés
Prix : 24 euros (+ frais de livraison)
janvier  2016
isbn : 979-10-95669-00-5

sold out